Détails

Le Volcan à la Caserne Fonk.

Afin d’aiguiser la curiosité de ses fans potentiels et d’éviter à d’autres de s’égarer à ses concerts sur la base de fausses rumeurs, Le Volcan! a tenu à clarifier sa démarche artistique à partir d’un nombre restreint de maximes et dictons qui ne quittent jamais la pensée de ses membres et qui, soyez-en sûrs, seront scrupuleusement appliqués lors de leur prochain passage dans votre ville Et oui, soucieux du bien-être de son public, le chanteur ne vous encombrera pas de chanson à textes visant une prise de conscience générationnelle sur les faits de société qui nous entourent. En effet, quoique les paroles soient exclusivement écrites en français, Le Volcan! mise tout sur l’idiotie, le détail inutile et les jeux de mots à la va-comme-je-te-pousse (« Je suis fidèle à Castro! » en est une éclatante illustration). Au raffinement des idées, Le Volcan! préfère le clinquant des slogans. Sachez-le!

Le Volcan !

Immédiatement convaincu par la finesse de ce dicton, Le Volcan! ne compte finalement qu’un seul chanteur, un guitariste, un batteur, un organiste et un unique bassiste. Plus encore, vous remarquerez bien vite lors de leurs concerts que chacun d’eux ne joue que d’un seul instrument, et n’en change pas pour un oui ou pour un non. Enfin, il est à noter que le guitariste, particulièrement sourcilleux sur ce point, ne s’encombre pas d’une guitare à double manche, et que le batteur, plus extrémiste encore, a renoncé à sa double pédale et sa triple grosse caisse. Aux démonstrations bavardes, Le Volcan! préfère une efficacité sobre. Mais qui s’en plaindra ?

Le Volcan !

Ayant hérité de ce bon sens ardennais, le Volcan! ne souhaite pas que sa musique soit trop vite cataloguée dans un rayon précis de votre discothèque… – Et quoi alors, c’est de la fusion, Le Volcan! ? – Ah ah, bravo pour le jeu de mot, l’ami, mais vous faites fausse route. Un rapide coup d’œil à la collection de galettes de chacun des membres vous rassurera sur ce point. Disons plutôt que leur musique ne porte qu’un respect tout relatif au grand partage des styles et des courants du rock. Entre l’influence des Kinks, de Nino Ferrer, des Fleshtones ou de Devo, Le Volcan! préfère faire le choix de ne pas en faire (de choix). Doit-on l’en blâmer?

Le Volcan !

Nous avons cru bon de vous signaler quelques maximes complémentaires, également suivies avec assiduité par les membres de Le Volcan!, mais sur lesquelles nous n’avons, hélas, que peu de renseignements : « Mets des badges », « Retiens la nuit », « Twistes et hurles », « Fumes sur l’eau », « Entre gris clair et gris foncé » … Ces quelques renseignements sur le Volcan! vous ont-ils permis de vous faire une idée plus précise de son « univers musical » (comme dirait Nagui) ? Et vous, y a-t-il également des expressions de type proverbiale qui vous tiennent lieu de vade-mecum ? Si oui, et si elles vous reviennent à l’esprit, il ne tient qu’à vous d’en faire part dans la rubrique « commentaires » prévue à cet effet. Les membres de Le Volcan! ne manqueront pas de les noter, d’en évaluer la pertinence et, qui sait, d’en faire peut-être leur prochain cheval de bataille! A bientôt, public, et à très bientôt,

Le Volcan !

 

Les commentaires ne sont pas autorisés.